Cadres sénégalais formés dans les pays de l’Est

Programme de recherche du RAIE : Etudiants et élites africaines formés dans les pays de l’ex-bloc soviétique. Histoires, biographies, expériences.

 

 « Engagement et distanciation sociopolitiques des sénégalais formés dans les pays de l’Est »

Projet de recherche de Boubacar Niane  (G.I.R.E.S – FASTEF/UCAD)

 

Cette recherche s’inscrit dans le Programme ELITAF du RIAE  dont l’objectif général est de « retracer l’histoire de la mobilité estudiantine de l’Afrique principalement vers les pays de l’ex-bloc soviétique (URSS, Europe centrale et de l’Est, Cuba)». Elle porte sur le processus et les acteurs de la fragilisation de l’Etat national dans le contexte de la globalisation. En tant qu’exemple de la mobilité / circulation d’étudiants (sens du placement, de l’anticipation – retraduction / adaptation d’un modèle), elle ambitionne d’analyser les facteurs déterminants dans l’adoption ou le rejet de normes, de savoirs, de modèles (politique – sociétal – linguistique – pédagogique – etc.) par des sénégalais (étudiants – cadres de partis) formés dans les Pays de l’Est.

L’identification et l’analyse des spécificités sénégalaises dans ce que l’on pourrait appeler ‘les Africains dans la Guerre des Blocs’, se feront à partir notamment des :

–        types de bourse (Etat – Partis politiques – Ambassades et Agences de coopération)

–        périodes (fin colonisation – début indépendance – fin années 80) Période couverte : de l’indépendance à 1990. 

–        pays d’accueil et filières suivies.

Les principaux axes de questionnement provisoirement retenus sont les suivants :

  • les réseaux de cooptation et de solidarité ;
  • l’insertion / reconversion professionnelle ;
  • le rapport aux modèles sociétal, linguistique,      politique, etc. ;
  • la reconnaissance, la légitimation de la formation reçue.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search