Experts vs Chercheurs

Experts vs Chercheurs dans la fabrication et la circulation des savoirs et sens sociopolitiques au Sénégal, Cahiers d’Etudes Africaines, Li (2-3), 202-203, 2011, pp. 549-562

 

Par l’intercession de segments transnationaux, des savoirs, des sens ainsi que des approches sur le développement socio-économique et politique sont proposés pour comprendre la situation du Sénégal. De même, de nouveaux acteurs, en particulier les experts et/ou la société civile, sont présentés comme les plus aptes à contribuer à l’émergence d’une démocratie citoyenne, d’un développement socio-économique durable.

Cette contribution tente de décrypter les divers processus et médiations par lesquels advient cette promotion/émergence qui semble illustrer un processus de dessaisissement des spécialistes des sciences sociales, ou plutôt leur relégation au rang d’agents d’amplification, de vulgarisation et/ou de célébration (sanctuarisation) de nouveaux savoirs et acteurs. Autrement dit, les objets d’étude et d’analyse des chercheurs, en sciences sociales notamment, leur seraient peu ou prou imposés par des médiations et médiateurs « trans-nationalisés », homogénéisés. Et, par-delà cet « encadrement », ne se dessine-t-il pas, in fine, un processus de redéfinition de l’État, en particulier de la notion de service public ?

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search