Permissivité d’un espace de formation

Permissivité d’un espace de formation : le cas de l’Université de Dakar (2000). The Dilemna of Post-Colonial Universities, IFRA/ABB Ibadan, pp. 301-315

 

La lutte d’influence entre institutions nationales et transnationales demeure un processus relativement complexe. Des segments nationaux développent des stratégies qui finissent de contribuer à un déclassement de l’Université sénégalaise qui semble accuser un retard stratégique. De nouvelles formes d’organisations (associations villageoises en particulier) sont en voie de supplanter les associations classiques d’étudiants. Ces dernières ne sont pas les seules à s’accommoder d’une sorte de déviance dont le paradigme serait l’informel. A cela s’ajoute la place de plus en plus prépondérante qu’occupent les instituts privés dans l’espace de formation supérieure. 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search